background

Science VS Foi


Quelle preuve a-t-on que Dieu existe ?

Comment peut-on croire en Dieu sans preuve ?

A votre avis, quel pourcentage de la population mondiale croit en un dieu ? Bien plus que les 84 % de personnes qui se rattachent à un groupe religieux, selon une enquête du Monde des religions en 2010. En effet, parmi les 16% qui restent, il y en a encore une partie qui croient à l’existence d’un dieu. Or la majorité de ceux qui croient que Dieu existe basent leur vie sur cette conviction : elle oriente leurs choix, leur façon de se comporter. Mais peut-on être sûr de l’existence de Dieu ? Et n’est-il pas insensé de baser sa vie sur quelque chose dont on n’a pas la preuve ?

Vous avez dit « preuve » ?

D’abord, reconnaissons qu’il existe très peu de domaines de connaissance où nous pouvons nous appuyer sur des preuves, au sens rigoureux de ce mot. Comme l’a dit le poète britannique Alfred Tennyson, « la raison humaine ne peut rien prouver d’une manière irréfutable ; acceptons donc notre ignorance et attachons-nous fermement au côté le plus lumineux du doute ». Richard Rorty, grand philosophe américain du 20e siècle, a écrit : « Si quelqu’un croit réellement que la valeur d’une théorie dépend de son fondement philosophique, il sera vraiment dubitatif devant les sciences physiques ou la démocratie, jusqu’à ce que le relativisme concernant les théories philosophiques ait été dépassé. Heureusement, presque personne ne croit ce genre de chose. » Cette réflexion montre que nos conceptions peuvent devenir des convictions même si leur validité n’a pas été strictement démontrée.

Il en est de même dans les domaines les plus importants de notre vie, comme l’éthique (s’agissant par exemple du respect de la vie humaine), la politique ou la religion : nous ne disposons d’aucune preuve irréfutable pour appuyer nos convictions. Par exemple, comment démontrer (au plein sens du terme) qu’une démocratie est meilleure qu’une dictature ?

L’existence de Dieu, comme beaucoup d’autres choses, ne peut pas être véritablement prouvée, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bonnes raisons pour y croire.

Quelles raisons avons-nous de croire que Dieu existe ?

1° Le commencement de l’Univers
Si l’Univers a un commencement (et c’est ce que la majorité des scientifiques pensent), c’est-à-dire si l’espace, le temps, l’énergie et la matière ont un début, alors nous avons toutes les raisons de penser qu’il y a un être, hors du temps et de l’espace, qui est à l’origine de la création du monde. En effet, comment le rien pourrait-il produire quelque chose ? Comment aurait-on pu passer de rien à quelque chose sans aucune cause ?

2° L’organisation de l’Univers
Le monde dans lequel nous vivons est réglé de manière extrêmement précise, de façon à permettre la vie. Les constantes physiques qui régissent l’Univers et les conditions initiales au moment du Big Bang sont réglées de telle sorte que si on les changeait, ne serait-ce que d’un poil, la vie serait impossible. Par exemple, le rapport « force électromagnétique / force gravitationnelle » doit être réglé avec une précision de 10-40. Inimaginable !

Il serait donc logique de penser qu’un être intelligent a mis tout cela en place. Lorsque vous vous promenez le long d’une plage et que vous apercevez une sculpture sur sable, vous ne vous dites pas : « Ah, quel heureux hasard, le vent a soufflé les grains de sable pour en faire une figure ! » Vous y voyez clairement la marque d’un artiste. Pourquoi en irait-il différemment pour notre Univers ?

3° L’existence de lois morales objectives
Demandons-nous pourquoi nous sommes tous choqués quand on fait violence à un innocent. C’est parce qu’il y a en nous une loi morale qui est transgressée par la violence gratuite. Or, si nous avons en nous une loi morale, c’est qu’il existe un législateur moral.

Allons plus loin en nous interrogeant sur ce législateur moral : d’où peut nous venir la capacité de distinguer le bien du mal, si ce n’est d’un créateur qui est lui-même un être moral ? Si nous sommes simplement issus d’un heureux accident cosmique, nous n’avons aucune raison d’avoir un sens moral, comme l’a fait remarquer Jacques Monod, prix Nobel de physiologie en 1965, alors qu’il parlait de l’homme : « Son devoir n’est écrit nulle part. »

4° La quête universelle de Dieu
De tout temps, dans chaque civilisation, il y a eu une quête de Dieu. L’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, dans une interview du 26 août 2015, à BFM TV, déclarait : « Dieu est présent dans chaque homme sous la forme de la question de Dieu. Le minimum syndical de la présence de Dieu est la question que chacun se pose en se demandant si Dieu existe .» Cette recherche de Dieu provient du fait que l’homme est un être spirituel. Et l’explication de ce fait est qu’il a été créé par un être spirituel qui voulait être en relation avec Lui. Saint Augustin a écrit : « Vous nous avez faits pour vous, et notre cœur est inquiet jusqu’à ce qu’il repose en vous. »

La quête de Dieu se poursuit encore aujourd’hui et beaucoup de personnes affirment avoir vécu une expérience spirituelle avec Lui.

Et si Dieu existe vraiment ?

Nous avons vu que très peu de choses peuvent être véritablement prouvées. L’existence de Dieu fait partie de ce que nous ne pouvons pas démontrer, mais il y a tout de même de bonnes raisons de penser qu’il existe. Alors se posent pour nous d’autres questions … existentielles.
Si Dieu existe vraiment, cela ne vaudrait-il pas le coup d’écouter ce qu’il a à dire ? Ne serait-il pas intéressant d’entrer en contact avec Lui ?
Si Dieu existe, me veut-il du bien ? Pourquoi m’a-t-il créé ? Est-il possible de l’atteindre malgré mes imperfections ?
Si Dieu existe vraiment, il se pourrait bien qu’apprendre à le connaître soit la plus belle aventure de la vie.

background
Image
À propos de l'auteur
Thomas Hodapp

Je m'appelle Thomas, je suis né en 1985 et j'habite en région parisienne. J'étais prof de maths, mais je me suis reconverti pour travailler pour une association chrétienne comme prédicateur et aumônier de prison.
J'aime beaucoup les maths et j'ai apprécié enseigner cette matière. Mais face à mes élèves j'avais envie de partager quelque chose de plus important encore : la foi en Jésus. Cela n'était bien entendu pas possible dans le cadre scolaire !
J'espère que ces articles te permettront d'enlever certains obstacles pour que tu puisses connaître et faire confiance à Jésus.

Continuer l'exploration